" Possession " par Elana Jonhson

Publié le par Beki

Sortie en France : 13 Octobre 2011

 

Édition : Michel Lafon Jeunesse

 

 

 

http://i43.servimg.com/u/f43/13/23/97/43/posses10.jpg

 

 

 

Violette connaît les règles : les filles ne parlent pas aux garçons, et elles doivent encore moins imaginer les embrasser. Les Penseurs, qui régissent la Société, ont le pouvoir de lire dans l’esprit des citoyens et de les influencer. Mais Violette refuse d’être contrôlée et ne cesse d’enfreindre les règles. Alors qu’un soir de couvre-feu elle rend visite à Zenn, celui qu’elle aime depuis toujours, elle est envoyée en prison. Est-ce lié à ses soupçons quant aux étranges disparitions de son père et de sa sœur ?

Là-bas, elle fait la connaissance de Jag, l’un des membres actifs de la Résistance. Prétentieux et dangereusement charismatique, le jeune homme ne lui inspire pas confiance. Elle va pourtant très vite comprendre qu’il peut l’aider à retrouver les siens. Pour cela, elle devra affronter la vérité sur le monde dans lequel elle vit …

 

 

 

Mon avis

 

 

Je ne peux pas commencer par autre chose que par la réaction que l’on a en ouvrant le livre. C’est la première fois que je risque de tomber de mon siège simplement en tournant les pages d’un ouvrage … non pas que ce qui vous attend fasse peur mais c’est plutôt surprenant … et beau …après coup ! ^^ Enfin, j’espère qu’ils garderont cette surprise pour les ventes faites en librairies, car ce serait dommage de ne pas en faire profiter tout le monde …

 

Possession se classe, je pense, dans la catégorie de la dystopie. Qu’est-ce que la dystopie me direz-vous ? Et bien c’est-ce qu’on pourrait appeler un monde terrifiant, sans libertés, sorte de dictature, contraire d’une utopie (monde idéale ). Ce style de roman à le vent en poupe en ce moment, beaucoup de nouveaux titres apparaissent et connaissent leur petit succès.

 

Le monde dans lequel évolue Vi, de son nom complet Violette, est une représentation parfaite de cet univers. L’atmosphère qui se dégage de Possession est assez effrayante quand on y pense : aucun libre arbitre, chacun est formaté comme une sorte de robot. L’image est plutôt bien trouvée étant donné que la technologie a une place relativement importante dans ce livre.

 

Notre héros de l’histoire est donc une héroïne. Indépendante et courageuse, on dirait d’elle qu’elle est une rebelle ; mais il s’agit d’un sujet épineux alors ne lui dite pas ça, elle risquerait de se fâcher ! Les rebelles ne sont pas fréquentables … Elle refuse pourtant de se soumettre aux " mises à jour " des penseurs, ces personnes qui dictent ce que vous devez faire et qui vous devez aimer … pour Vi il s’agira de Zenn, celui qu'elle aime, un garçon tout ce qu’il y a de plus gentil ( et ennuyeux ? ) au premier abord mais qui cache peut-être certaines choses … Et puis cette jeune fille qui aime la liberté va rencontré Jag en prison parce que Mademoiselle a enfreint les règles et ce genre d’actes ne restent pas impunis. Elle fait donc la connaissance de ce Rebel qui a tout du gars sûr de lui et présomptueux … Je ne vais pas vous cacher la présence du fameux triangle amoureux, on ne peux pas vraiment y échapper dans ce genre de littérature jeunesse … peut-être cette mode passera avec le temps … ^^

 

Dans tous les cas l’intrigue est vraiment intéressante même si parfois un peu brouillon et que pour certains détails j’en avais deviné la signification depuis le début, la fluidité de l’écriture facilite l’enchainement des chapitres qu’on ne voit pas défilé. Moment agréable de lecture et une fin qui m’a scandalisée !! ^^ Heureusement qu’une suite est prévue … J'espère que l'auteur y développera plus de choses et plus en profondeurs ! ^^

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article